Alstom Transports

Ensemble de bureaux

Tertiaire
Saint Ouen Sur Seine
Reichen & Robert - Alstom Transports

Au sein de la reconversion des terrains ALSTOM, création d’un immeuble de bureaux et d’un restaurant d’entreprise pour la société ALSTOM Transports. 

La parcelle définie pour le projet est basée sensiblement sur un carré dont deux côtés opposés sont constitués par deux espaces aux valeurs fortes :
la rue tertiaire et le mail. Les deux autres côtés du carré sont définis par les futures voies de circulation reliant la rue des Bateliers à la rue tertiaire ou à la rue Albert Dhalenne.

Sur la base de cette figure, nous avons mis en place une épaisseur constituant les fronts des quatre côtés du carré.
Cette épaisseur variable sera perturbée par la notion de perméabilité.
En effet nous avons cherché à croiser les logiques de fonctionnement impliquant notamment le principe d’un bâtiment tournant autour d’une cour intérieure avec les logiques de « perméabilité » des bâtiments afin de constituer des « percées » entre le mail et la rue tertiaire.

Nous avons donc construit un système à la fois ouvert et fermé. Fermé pour relier tous les plateaux entre eux, soit directement, soit par l’intermédiaire de passerelles. Ouvert par les terrasses et les jardins qui sculptent les volumes et viennent se glisser sous les bâtiments et passerelles jusqu’aux espaces publics.

Le principe des volumes est basé sur l’idée de la prolongation dans le bâtiment d’une topographie qui donne à découvrir les espaces intérieurs dans une certaine continuité de lecture avec les espaces extérieurs. Nous avons créé à l’intérieur des îlots une topographie construite inspirée par la topographie générale du site et qui tire parti de la différence de niveau entre la rue tertiaire et le mail.

Le principe de ce système ouvert permet de créer de nouveaux cadrages et de nouvelles perceptions des espaces du paysage, permettant ainsi aux usagers de bénéficier d’une relation forte avec leur environnement paysagé et urbain quelque soit leur positionnement dans le bâtiment.

Ainsi la relation visuelle avec l’environnement peut être déclinée de multiples façons mais toujours avec la même valeur. De cette manière, les vues depuis l’intérieur du bâtiment échappent par des percées visuelles transversales vers les espaces extérieurs. La notion d’intérieur clos est absente.

Ces jardins-terrasses plantés, résonances des espaces plantés extérieurs créeront l’ambiance autour du thème végétal. Ces terrasses permettent ainsi de créer une certaine unité visuelle depuis les façades.

Cette présence forte du végétal dans la composition des éléments bâtis, significative d’un souci relatif à l’intégration du bâtiment dans l’environnement, est également affirmée dans la logique d’exposition par rapport au soleil des différents corps des bâtiments. Nous avons souhaité faire pénétrer le soleil dans les bâtiments. Il en ressort une composition globale en U permettant d’insérer judicieusement les jardins ainsi que les terrasses centrales et d’éclairer au mieux les façades intérieures des bâtiments.

Sur la base des principes de composition de ce système ouvert - fermé, nous avons intégré une dualité dans l’écriture des volumes et des façades dans le but de constituer sur le mail notre front « composite ». L’idée est d’insérer dans un immeuble tertiaire un élément perturbateur significatif d’un élément programmatique différent. Dans notre cas nous avons implanté dans une « boîte » le restaurant d’entreprise.

Cette dualité s’exprime naturellement sous forme de deux types de façades :
- La façade relativement fermée, arythmique, est composée sur la base d’une combinaison de trumeaux et d’ouvrants de deux tailles différentes.
- La façade de la « boîte média » s’exprime différemment, comme une déclinaison de ce même principe mais avec une combinaison différente des positions des trumeaux. L’expression d’une ouverture de la « boîte média » sur le mail ainsi qu’une épaisseur des façades est recherchée.

Sur le mail nous avons souhaité extruder la façade épaisse de la boîte afin de créer une profondeur significative de la dimension plus urbaine et intime de cette « boîte média» qui réalisera la majeure partie du front du bâtiment de bureaux face au nouveau quartier.


Livraison : 2008

Mission complète

MAÎTRISE D’OUVRAGE
Neximmo 37

MAÎTRISE D’ŒUVRE
Carta - Reichen et Robert Associés, mandataire
Maître d’œuvre d’exécution : SETEC BATIMENT
Bureau d’études et économiste : SNC Lavalin
Bureau d’études façades : Façade 2000
Acousticien : LASA Paysagiste : Sol Paysage
Bureau de contrôle : SOCOTEC

SURFACE
17 000 m² SHON

MONTANT DES TRAVAUX
32,6 M€ HT

Crédits
Photographes : Caroline Sattler, Kamel Khalfi, Olivier Wogenscky

Reichen & Robert - RR&A∏Kamel Khalfi_ALSTOM_ 9140.jpg
Reichen & Robert - Alstom St Ouen_RR&A∏Olivier Wogenscky_R005_Scan HD.jpg
Reichen & Robert - Alstom St Ouen_RR&A∏Olivier Wogenscky_R015_Scan HD.jpg
Reichen & Robert - Alstom St Ouen_RR&A∏Olivier Wogenscky_R018_Scan HD.jpg
Reichen & Robert - Alstom St Ouen_RR&A∏Olivier Wogenscky_R008_Scan HD.jpg
Reichen & Robert - Alstom St Ouen_RR&A∏Olivier Wogenscky_2019_Scan BD_retouchÇes.jpg
Reichen & Robert - Alstom St Ouen_RR&A∏Olivier Wogenscky_R002_Scan HD.jpg
Reichen & Robert - IMGP9674_RR&A∏caroline_sattler_Alstom St Ouen.jpg
Reichen & Robert - Alstom St Ouen_RR&A∏Olivier Wogenscky_R007_Scan HD.jpg